• Margaux Lienard

Ma Bibliothèque et autres liens utiles

Mis à jour : 26 juin 2019


Avant d'arriver en résidence sur le territoire de l'avesnois, j'avais besoin de récolter un maximum d'informations concernant le patrimoine musical local. Collectages de chansons, archives, lieux de ressources, noms de personnes à rencontrer (musiciens, archivistes, historiens...).

J'ai passé pas mal de temps à feuilleter les livres de collectage de la fin du XIXe - début XXe siècle. Malheureusement pas beaucoup d'infos sur cette région en particulier, mais quand même quelques unes sur les alentours... Mais partons du principe que les chansons ont voyagé, on retrouve souvent des versions légèrement différentes au niveau des paroles ou de la musique parfois dans des régions très éloignées.


Voici donc ma bibliothèque actuelle :


- Chansons populaires de l'ancien Hainaut, recueillies par Albert Libiez. (Tome I et III)

Malheureusement je n'ai pas encore récupéré tous les tomes, mais ces ouvrages, qui parlent surtout du Hainaut Belge, sont très intéressants pour moi car beaucoup de chansons sont recueillies à la frontière française (Borinage).


Albert Libiez (1877-1943) avocat puis juge de paix est un homme très engagé socialement et surtout résistant pendant les deux guerres. Arrêté en juin 1942, il meurt au camp d’Esterwegen à l’âge de 66 ans, le 9 août 1943. Mais, surtout, il est le beau-fils de Valentin Van Hassel et fort impliqué dans l’étude du folklore borain (frontière belge avec l'avesnois). Dès que la Commission de la vieille chanson eut lancé son appel, il commença à inventorier les chansons folkloriques boraines déjà publiées à l’époque (notamment par Gilson et Closson). De plus, il savait que Van Hassel et d’autres avaient eux aussi recueilli quelques chansons, il obtint d’eux leur répertoire. Très connu et enfant du pays, il ne manquait pas de relations qui le mettaient sur la piste de témoins ou qui collaboraient avec lui pour la récolte.



- Achille Durieux, Chants et chansons populaires du Cambrésis

Un ouvrage incontournable, le Cambraisis n'est pas si loin de l'avesnois...


Achille Durieux, professeur de dessin et archiviste à Cambrai voit le jour le 7 juillet 1826 sur la place d'Armes. En 1864 il publie un premier volume de chants en collaboration avec Adolphe Martial Bruyelle (1811-1875), receveur des hospices et musicien. Pour la partie musicale il a certainement été aidé par Armance Sophie Aniart, maîtresse de piano, née le 8 mais 1826 qu'il épouse à Cambrai le 4 septembre 1850. Extraits ici



- Paul COLLAER, La musique populaire traditionnelle en Belgique. (Tome I et Ib)

Une étude musicologique très intéressante qui m'a permis d'apprendre qu'il existait une ronde de Sainte Catherine chantée par les enfants. à fouiller..


Après la Seconde Guerre mondiale, Paul Collaer s'intéresse principalement à l'ethnomusicologie, qui l'occupera exclusivement dans la dernière partie de sa vie. Alors qu'il avait déjà eu l'occasion de découvrir les musiques extra-européennes auprès des soldats marocains, sénégalais et maoris pendant sa mobilisation en 1914, il met à profit, après la capitulation et à l'exemple d'autres musicologues, la présence de prisonniers de guerre musiciens pour enregistrer leurs chants. Il débute ainsi, en quelque sorte, un travail de terrain qu’il développera activement après sa mise à la retraite, notamment en Sicile, au Portugal, en Grèce et dans le Sud de la France.



- Anthologie des chants populaires français, Joseph Canteloube (Tome IV Artois, Picardie Flandres...)

Pas grand chose pour notre région, mais quelques liens tout de même sur les fêtes de Saint Jean et des Bouhourdis.


En 1925, Joseph Canteloube fonde La Bourrée, une filiale de l’Auvergnat de Paris. Cet organisme réunit de jeunes Auvergnats, désireux de faire connaître le folklore et la beauté de leur région.

En 1941, il rejoint le gouvernement à Vichy. Il écrit dans le journal monarchiste l’Action française : « Il faut aux chants de la terre leur décor, leur cadre, leur accompagnement de nature, de plein air… ». Il participe à de nombreuses émissions radiophoniques sur le folklore français, et enregistre ces Chants de France avec le ténor Christian Selva, qui en sera le premier interprète. La radio lui semble un vecteur idéal pour la diffusion de la musique populaire.

Parallèlement à (et en liaison avec) sa carrière de compositeur, il recueille un bon nombre de chants traditionnels auvergnats. Entre 1923 et 1930, il harmonise, d'une manière très adroite et spirituelle, trente airs de sa province natale. Il les conçoit alors pour une voix et orchestre et les publie ensuite sous le nom de Chants d'Auvergne. En 1951, il publie, sans les harmoniser cette fois, de nombreux chants traditionnels français puisés, en presque totalité, dans divers recueils antérieurs, réalisés par d'autres folkloristes qu'il ne cite pas. C'est sa fameuse : Anthologie des Chants Populaires Français, en 4 volumes, qui deviendra une sorte de « Bible » des interprètes pour ce genre de répertoire, y compris pendant la période du mouvement « folk » post-soixante huitard.


- Recueil de chansons populaires, Eugène Rolland (Tome I à V)

Il faut fouiller car les chants ne sont pas classés par région, mais j'ai pu trouvé dans le tome I une version des "Souliers Blancs" de Maubeuge, sans la musique malheureusement.


Eugène Rolland naît à Metz le 21 mars 18461. Il est passionné très tôt par l’étude des folklores français et il leur consacra sa vie. Il fonda en 1877, avec Henri Gaidoz, la revue Mélusine pour rendre compte des travaux dans ce domaine. 6 tomes


- Chansons populaires des provinces belges » par Ernest Closson

Offrent peu d'intérêt d'après certains, de par son aspect scolaire (les paroles des chants sont modifiées dans cette optique), et de par son ancienneté : Closson harmonise consciencieusement toutes les mélodies et il s'agit d'un ouvrage de seconde main. Mais j'ai pu tout de même recueillir quelques informations supplémentaires sur des chansons du Borinage.


- Traditions musicales en Belgique, éditions les amis de la musique

Où j'ai découvert l'existence des Arguèdènes !

Internationalement réputée pour ses ouvrages dédiés à la lutherie (dictionnaire universel des luthiers, manuel pratique de lutherie, histoire de la lutherie à Paris, Jean-Baptiste Vuillaume…), la maison d’édition spadoise « Les Amis de la Musique » s’intéresse à tous les secteurs de la musique et sort, en cet automne 2009, la première revue musicale et scientifique consacrée aux traditions musicales en Belgique : « Traditions musicales en Belgique – Muziektradities in Belgie ».


Autres documents :

- Poésies populaires de la France, recueillies par les soins du Comité des travaux historiques. 1801-1900

- Mon village Juliette Lamber

- Il y a cent ans, vieilles coutumes de l'Avesnois, Peltrisot, C. N.

- Hainaut d'hier et d'aujourd'hui Edité par Labor ; 1962

- Arnold Van Gennep Le folklore des Flandres et du Hainaut français - La vie dans le nord, René Minon 1898

- Le Folklore au pays wallon Lemoine, Jules

- Une ducasse dans l'arrondissement d'Avesnes, Isidore Lebeau


--------


Sur internet, voilà quelques liens qui m'ont bien aidés. J'ai pu y trouver des informations et des ouvrages numérisés :

archive.org

books.google.fr

imslp.org


www.canardfolk.be

archivesdufolk59-62.blogspot.com

www.chansonsdewallonie.be


---------



22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2019 by Margaux Liénard.

Suivez l'avancée des recherches, inscrivez-vous!
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now