• Margaux Lienard

Au carillon d'Avesnes !



Mercredi 19 juin, Alice, Zoé et moi-même rejoignons Patrice et son fils Théo devant la collégiale d'Avesnes. Ils nous entraînent dans un étroit escalier en colimaçon de 143 marches et c'est en haut de celui-ci, sous l'orage menaçant, que nous découvrons le Carillon aussi appelé "la guitare du ciel" !



Le premier carillon d'Avesnes remonte tout de même à 1510. Pendant la première guerre mondiale, les cloches sont descendues par les allemands, prêts à les fondre si besoin, mais heureusement ils n'en firent rien.

À la fin de la deuxième guerre mondiale, alors que les américains arrivent à Avesnes le 2 septembre 1944, des Avesnois agitent un drapeau français en haut du clocher. Les allemands, fâchés, envoient un obus incendiaire, qui ravagent le clocher. Les cloches traversent le plancher et s'écrasent dans l'entrée de l'église.

Ce n'est qu'en 1956 que les cloches sont remises en place.



Aujourd'hui, il y a 4 cloches de volée, dédiées au culte : Charlotte, Hiltrude, Joséphine, et Aldegonde et 44 cloches de percussion pour le carillon (lié à la ville).

Patrice nous joue quelques morceaux de son répertoire, et à notre grand plaisir, il nous laisse essayer. Tout Avesnes a pu entendre notre joyeuse cacophonie!


Zoé au carillon!

Une ritournelle sonne tous les quarts d'heure.

Au programme :

à l'heure : La légende de Saint Nicolas

au quart : La prose de l'âne

à la demie : Les cloches de Vendôme

au troisième quart : Les cloches d'Avesnes

(à vérifier car les ritournelles ne correspondent pas sur mon enregistrement..)




Pour ce qui est du répertoire populaire et local, la légende de saint Nicolas et les Cloches d'Avesnes (Composé par M. Lannoy?, carillonneur à Douai) sont une bonne base.

Pour la prose de l'âne, ce serait une très ancienne chanson lié à la fête des fous voir ici

Mais pourquoi le mettre au répertoire du Carillon?

Pour les "cloches de Vendôme", (différent du "Carillon de Vendôme") je ne trouve pas beaucoup d'infos. Une chanson assez moderne d'apparence, j'ai retrouvé l'air correspondant ici


À côté du clavier, une boîte poussiéreuse. Curieuse, je demande à l'examiner. On y trouve des programmes de concert remontant à 1950 et le "doigt" (en cuir!) du précédent carillonneur. Les airs joués sont principalement des airs à la mode de l'époque.


Puis nous redescendons au son du carillon et du tonnerre...


39 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout